5,00 12,00 

Affiche Haut Perchés

Un film de Olivier Ducastel et Jacques Martineau

2019 - France - 90 min - Couleur - Numérique- Visa n°149 539

Avec Manika Auxire, Geoffrey Couët, Simon Frenay, François Nambot, Lawrence Valin

Une femme et quatre hommes qui se connaissent à peine se retrouvent dans un
appartement en plein ciel au-dessus de Paris. Ils ont tous été la victime du
même pervers dominateur qui est enfermé dans une pièce. Ce soir-là, ils ont
décidé d’en finir. Tour à tour, ils se racontent des souvenirs qui les lient à
cet homme et entrent dans la chambre pour se confronter à lui.
Mais ce qui s’y passe entre le monstre et eux reste leur secret.

Plus d'infos :

Bande-annonce

Équipe technique

  • Réalisation : Olivier Ducastel et Jacques Martineau
  • Image : Manuel Marmier
  • Son : Tristan Pontecaille
  • Montage : Pierre Deschamps
  • Production : Remora Films
  • Coproduction : Epicentre Films
  • Producteur délégué : Cyriac Auriol
  • Coproducteurs : Daniel Chabannes de Sars et Corentin Dong-Jin Sénéchal
  • Distribution : Epicentre Films
  • Presse : Stanislas Baudry

À propos

JEANNE ET LE GARÇON FORMIDABLE, 1998
Festival International de Berlin 1998, compétition officielle.
Deux nominations aux Césars 1998 : meilleure première œuvre et meilleure musique originale.
DRÔLE DE FÉLIX, 2000
Festival International de Berlin, Panorama. Prix Siegessäule, Prix spécial du Jury Teddy.
MA VRAIE VIE À ROUEN, 2003
Festivals Internationaux de Locarno et Toronto en 2002, compétition officielle.
CRUSTACÉS ET COQUILLAGES, 2005
Festival International de Berlin, Panorama. Label Europa Cinéma.
NÉS EN 68, 2008
Film de télévision en deux parties pour Arte et France 2,
Sorti en salle sous le titre Nés en 68 – Nous nous aimerons jusqu’à la mort, 21 mai 2008
L’ARBRE ET LA FORÊT, 2010
Festival International de Berlin, Panorama. Prix Jean Vigo 2009
JUSTE LA FIN DU MONDE DE JEAN-LUC LAGARCE, 2011
Film de télévision pour France 2, adaptation de la pièce Juste la fin du monde de Jean-Luc Lagarce
THEO ET HUGO DANS LE MÊME BATEAU, 2016
Festival International de Berlin, Panorama, Teddy Award

Revue de presse

« Lunaire et passionnant. » FRANCE INTER

« Un huis-clos ludique et inquiétant. » LE MONDE

« Psychodrame d’une vengeance. » LIBERATION

« Une expérience de cinéma, avec un soin tout particulier apporté à la mise en scène, la lumière et l’écriture. » SUD OUEST

« Une réelle atmosphère » LE JDD

« Le film séduit par sa façon juvénile de jouer avec le feu. » TELERAMA

« Le film gagne en nuance et complexité grâce à la mise en scène et au charisme, crépusculaire et solaire, des comédiens. » L’OBS

« L’image est superbe et les acteurs parfaits. » LES INROCKUPTIBLES

« Une comédie dramatique qui vous fera sacrément décoller. » CLOSER

« Une originalité formelle particulièrement intense dans ce nouveau film. » POLITIS

« Haut perchés vise juste par cette grâce contagieuse qui en découle. » LA SEPTIEME OBSESSION

« Au-delà de son habile dispositif, l’atout du film réside dans la force et la fraîcheur de son casting. » TÉTU

« Ducastel et Martineau surprennent encore avec un huis clos à la modernité crue. » KOMITID.FR

« Un film hypnotisant. » CLAPMAG.COM

« Un jeu de (dé)constriction assez subtil. » ABUSDECINÉ

« Les cinéastes explorent une autre manière de jouer avec les codes du cinéma. » SLATE.FR

« Des comédiens passionnés et passionnants. » AVOIR-ALIRE

Festivals

  • Festival LGBT In & Out – Nice et Cannes
  • Festival LGBT Ciné Pride – Nantes