19,90 

Dernier étage gauche gauche

Un film de Angelo Cianci

France - 2010 - 93 min - – Couleur - 35 mm – Dolby SRD - Visa n° 121 650

Avec Hippolyte Girardot, Fellag, Aymen Saïdi, Judith Henry et Michel Vuillermoz.

Édition sortie le 2 janvier 2013

C’est pas comme ça que ça aurait dû se passer…
Comme tous les matins, François Echeveria – huissier de son état – aurait dû pouvoir opérer sa saisie du jour dans cette cité de banlieue, puis tranquillement rentrer dans son nid douillet.
Mais ce jour d’anniversaire du 11 septembre, le destin en a décidé autrement, mettant sur sa route un père démuni et son agité de fils… qui le prennent en otage.
Trois hommes bloqués pendant 24 heures au septième étage d’une tour HLM bientôt cernée par les agents du GIGN qui les prennent pour des terroristes.
Trois hommes qui se combattent à l’intérieur d’un appartement mais seront bientôt condamnés à se comprendre, à s’apprivoiser et à s’entendre.
Trois hommes qui transforment rapidement cette poudrière… en une comédie humaine absurde.

Suppléments

– FAIRE UN FILM : “TRAGI-COMÉDIE EN 5 ACTES“ BONUS EXCLUSIF PAR HIPPOLYTE GIRARDOT ET ANGELO
CIANCI
– COURT-MÉTRAGE “LE COEUR NET“
– SCÈNES ADDITIONNELLES
-SCÈNES CASTING FELLAG ET AYMEN SAÏDI
– AFFICHES ALTERNATIVES
– FILMOGRAPHIES
– GALERIE PHOTOS
– BANDE-ANNONCE

Détails techniques

– Durée du film : 93 min.
– Durée du DVD : 130 min. env.
– Langue : Français
– Sous-titres : Français pour sourds et malentendants / Anglais
– Son : Dolby Digital Stéréo
– Format : 16/9 compatible 4/3

Plus d'infos :

À propos

Réalisation : Angelo Cianci
Scénario : Angelo Cianci
Directeur de la photographie : Laurent Brunet
Son : Olivier Dô Hùu
Montage : Raphaële Urtin
Musique : Oxmo Puccino et Hocus Poccus
Compositeur : Flemming Nordkrog
Producteurs associés : Peter Kassovitz
Producteurs : Edgard Tenembaum et Gérard Lacroix
Co-producteur : Nicolas Steil
Distribution : Memento Films Distribution

Revue de presse

“Entre dérision et tragédie sociale, un film qui affleure régulièrement l’esprit acerbe de la comédie italienne des années 50-60” Libération

“Un trio de bras cassés de l’existence aussi drôle que poignant” 20 minutes

“Une jolie comédie bien dialoguée et rythmée” Télérama

“Un film qui radiographie l’actualité avec une impertinence bienvenue“ Rue 89

“Un film novateur, drôle, vivant et important“ France 5

“Un premier film vif et intelligent” Le Monde

“Comédie dramatique, qui, sous des abords extrêmes, offre une image assez juste d’une certaine réalité sociale.” Le Parisien

Festivals

  • Festival de Berlin Panorama 2011 – Prix de la Critique Internationale
  • Festival International du Film de Valladolid – Prix du Jeune Public
  • Prix Lumière 2011 – Nomination Meilleur Espoir Masculin
  • Festival International du Film de Jaipur 2012 – Meilleur réalisateur
  • Festival International de Saint-Jean-de-Luz – Prix du Jury Jeunes et Meilleur Espoir