Epicentre film Retrouvez Epicentre Films sur facebook Retrouvez Epicentre Films sur YouTube
> Catalogue films > Longs métrages  > Gebo et l'Ombre
Retour Catalogue
Affiche
Zoom
Gebo et l'Ombre Un film de Manoel  de Oliveira
Avec Michael Lonsdale, Claudia Cardinale, Jeanne Moreau, Leonor Silveira, Ricardo Trêpa, Luis Miguel Cintra
Portugal, France - 2011 - 91 min - Couleur - 1.85 – Dolby SRD
Visa n°130 714
Sortie le 26/09/2012
SYNOPSISMalgré l’âge et la fatigue, Gebo poursuit son activité de comptable pour nourrir sa famille. Il vit avec sa femme, Doroteia, et leur belle-fille, Sofia, mais c’est l’absence de leur fils, João, qui occupe les esprits. Gebo semble cacher quelque chose à son sujet, en particulier à Doroteia, qui vit dans l’attente passionnée de leur enfant. De son côté, Sofia attend également le retour de son mari, tout en le redoutant. De manière soudaine, João réapparaît, tout bascule... FICHE TECHNIQUERéalisation et scénario : Manoel de Oliveira
Productrice déléguée France : Martine de Clermont-Tonnerre, MACT productions
Producteur déléguée Portugal : Luis Urbano, O SOM E A FURIA
Directeur de la photographie : Renato Berta
Son : Henri Maikoff
Directeurs de production : Jacques Arhex et Joaquim Carvalho
Décors : Christian Marti
Costumes : Adelaide Trêpa
Coiffure : Estelle Tolstoukine
Maquillage : Ferouz Zaafour
Montage : Valérie Loiseleux
Montage son et mixage : Tiago Matos
Scripte : Julia Buisel
Assistant réalisation France : Olivier Bouffard
Assistant réalisation Portugal : Francisco Botelho
1er Assistant image : Jean Paul Toraille
2ème Assistant image : Brice Pancot
Assitant vidéo : Francisco de Oliveira
Photographe de plateau : Jorge Trêpa
Avec la participation du : CNC, Canal+, Ciné+ et de la RTP
Et le soutien de : L'Ile de France et de l'ICA REALISATEURManoel de Oliveira, né à Porto le 12 décembre 1908, est aujourd’hui le doyen des cinéastes en exercice. En réel passionné de cinéma, il s’improvise d’abord comédien, mais se tourne rapidement vers la réalisation. Depuis le début des années 90, beaucoup de ses films ont été récompensés au festival de cannes : Non ou la vaine gloire de commander (1990) Hommage spécial du jury ; Val Abraham (1993) Prix des Cinémas d’Art et d’Essai ; Voyage au début du monde (1997) Prix de la Presse Internationale. Il a également reçu une Palme d’Or pour l’ensemble de son oeuvre lors du Festival de Cannes 2009.
En 2008, Epicentre Films a distribué Christophe Colomb l’Enigme et Singularités d’une jeune fille blonde, qui a été sélectionné au Festival de Berlin 2009.
En 2011 Epicentre Films a distribué L’étrange affaire Angélica qui a fait l’ouverture de Un Certain Regard lors du 63e Festival de Cannes. PRESSE " Une mise en scène épurée jusqu'au génie " LIBÉRATION "Des vieillards sublimes, qui font partager leur joie d'être là, de continuer à faire du cinéma " LE MONDE "Michael Lonsdale, admirable, Jeanne Moreau, exquise dans un étrange huis clos " LE FIGARO "Un beau film fort bien maîtrisé " LA CROIX "Simplicité de la maîtrise" L'HUMANITÉ "Fable fantastique et délicatement mélancolique" 20 MINUTES "Un huis clos dense et lumineux " TÉLÉRAMA "De grands comédiens au soir et au sommet de leur art " LES INROCKUPTIBLES "Gebo et l'ombre possède l'éclat du diamant (…) Un grand film " LE NOUVEL OBS "Simple et audacieux, Gebo et l'ombre est émouvant grâce à la force d'incarnation de tous ses interprètes " CAHIERS DU CINÉMA "Certains plans sont semblables à des tableaux tant leur composition et leur éclairage sont magnifiques " STUDIO CINÉLIVE "Vibrant, glaçant et actuel " 3 COULEURS "Oliveira pianote et joue avec la forme cinématographique dans tous ses états, en en redécouvrant une à une chacune des péripéties. C'est ce déploiement vertigineux qui fait la magie de Gebo et l'ombre. " LE BLOG DE SERGE TOUBIANA "Cinéaste immense et modeste, Oliveira se met au service d'un texte admirable en installant, avec un art accompli, un dispositif en apparence tout simple mais qui met le spectateur dans un état d'écoute fébrile " AVOIR-ALIRE.COM "Magnifiquement servi par une troupe d'acteurs dont on écoute chaque ligne avec un certain plaisir " ABUS DE CINÉ "L'étrangeté de l'image, délicieusement rétro, fait peser sur le film une atmosphère mystérieuse, presque surréaliste et promène chez le spectateur le souvenir de cette promesse. " LE PASSEUR CRITIQUE