Epicentre film Retrouvez Epicentre Films sur facebook Retrouvez Epicentre Films sur YouTube
> Catalogue films > Longs métrages  > Argentina (Zonda)
Retour Catalogue
Affiche
Zoom
Argentina (Zonda) Un film de Carlos  Saura
Avec
2015 - Argentine / Espagne / France - 90 min - Numérique - Couleur - 2.35 - Son 5.1 Sortie le 30/12/2015
SYNOPSISDe la Pampa aux Andes, de l’univers des indiens Mapuche à celui des villageois qui chantent leur nostalgie dans les cafés, du monde des Gauchos à celui des grandes villes d’aujourd’hui…
ARGENTINA nous propose un voyage musical et sensoriel dans l’espace et le temps composé des chants, des danses et des couleurs qui font toute l’âme de l’Argentine. FICHE TECHNIQUEProduction française : MONDEX & Cie
Production argentine : BARAKACINE
Production espagnole : ZEBRA PRODUCCIONES
Producteurs : Marcelo Schaces, Mariana Erijimovich, Alejandro Israel
Co-producteurs : José Velasco, Stéphane Sorlat
Co-production espagnole : Corporacion Radiotelevision Espanola
Producteurs exécutifs : Alejandro Israel, Antonio Saura, Guy Amon, Jorge Rodriguez
Photo : Felix « Chango » Monti
Musique : Lito Vitale
Direction artistique : Pablo Maestre Galli
Chorégraphie : Coki et Pajarin Saavedra
Son : Fernando Soldevila
Montage : César Custodio, Iara Rodriguez Vilardebo
Écriture et réalisation : Carlos Saura
Avec le soutien de :INCAA, ICAA, Ministerio de Cultura Argentina, Marca Pais Argentina, Ibermedia
Ventes internationales : MK2
Distribution : EPICENTRE FILMS REALISATEURLauréat de nombreux prix nationaux et internationaux et nominé à quatre reprises aux Oscars, Carlos Saura est l’un des plus prestigieux réalisateurs espagnols. Tout au long de ses soixante années de carrière, il a tourné quelques-unes des œuvres clés de l’histoire du cinéma espagnol. PRESSE « La splendeur des morceaux et de leur interprétation, leur typologie variée (zamba, chacarera, tonada, etc.), le jeu des influences indiennes et occidentales, la qualité d’écoute mise en œuvre, justifient à eux seuls d’aller « voir » le film. » LE MONDE « Il y a des moments qui rendent le film tout simplement génial : lorsque les trognes des géants du chant laissent passer les émotions qui semblent sourdre de la nuit des temps. Un régal mélodique et visuel ! » LE FIGARO « Une œuvre sensible qui donne à savourer les racines d’une musique dans un espace hors du temps. La fine fleur des danseurs et chanteurs du pays est réunie devant l’objectif du réalisateur, qui orchestre ici une sorte de spectacle vivant cinématographique, accessible à tous. » LA CROIX « Filmée par Carlos Saura, cette série de tableaux vivants sont interprétés par des maîtres dechaque spécialité. Les prestations sont impeccables, tantôt déchirantes, tantôt burlesques. » LE CANARD ENCHAÎNÉ « L’impétueux cinéaste rend hommage à Mercedes Sosa et Atahualpa Yupanqui et ouvre son plateau orné de miroirs à une trentaine d’artistes, chanteurs, danseurs, musiciens, invités à s’exprimer dans un déluge de lumières et de couleurs chaudes comme la braise. La passion selon Carlos Saura ! » LA VOIX DU NORD « Le réalisateur espagnol n’a pas perdu la main : sa façon de filmer le spectacle vivant, avec des images magnifiques, des plans sophistiqués, un décor léché, reste du grand art. Une bande-son servie par des interprètes excellents. » TÉLÉRAMA « Depuis Metabombo, groupe folklorique, jusqu’à Soledad Pastorutti, vocaliste étonnante, voici toute la palette des musiques du bout du monde ; Passent les ombres de Mercedes Sosa et d’Atahualpa Yupanqui : il y a des moments de grande émotion, qui mettent les larmes aux yeux. Pour amoureux de la musique latino-américaine. » L’OBS « Argentina, toujours aussi conceptualisé et soigné que les œuvres précédentes de Carlos Saura, présente une vision du paysage musical argentin qui n’est pas réductible au tango. » POSITIF « Carlos Saura donne une ampleur visuelle saisissante à ces prestations chantées et dansées grâce aux écrans et miroirs qui investissent l’espace scénique. » TROIS COULEURS « Il est difficile de résister à l’énergie de ces artistes et à la joie manifeste qu’a eue Saura à les filmer et à mettre en lumière la richesse musicale du pays. » LA SEPTIÈME OBSESSION « Un grand spectacle, une ode à la multitude des styles. On se régalera avec un Malambo virtuose qui associe claquettes et percussions, un Carnavalito étrange et coloré, ou une Chacarera au piano préparé. » LA TERRASSE « Si Argentina bouleverse et agit comme une berceuse envoûtante, c’est bien parce que Carlos Saura, pour ressusciter les origines oubliées de l’art argentin, se livre à une exploration ambitieuse du medium cinématographique. » CRITIKAT.COM « On sort du film comme d’un enchantement, éblouis par tous les sens et enrichi de mille voix et cent murmures qui nous ont permis de traverser l’Argentine de part en part. Merci, Maestro ! » TOUTELACULTURE.COM « Si vous souhaitez être transporté en Argentine à travers les arts et voir un beau spectacle mais au prix d’une place de cinéma, courez voir Argentina ! » BULLESDECULTURE.COM « Carlos Saura est revenu à une forme sophistiquée de théâtre filmé, discipline fondamentale et intemporelle de l’art cinématographique. Pour mieux sublimer la musique et la danse. » AVOIRALIRE.COM